Le chamanisme ancien était avant tout une affaire de femmes.

"La séparation entre chamanisme et féminin est (ce n'est pas une coïncidence) la même que celle entre les hommes et les femmes, entre l'esprit et la matière..


La fragmentation est partout caractéristique de la culture patriarcale. Je ne sais pas ce qui a causé la reprise globale de la domination patriarcale qui a commencé il y a 5000 ans et arrive à son extinction finale maintenant.


Mais ses méthodes et ses motivations peuvent être universellement constatées comme superposition et substitution d'une ancienne religion féminine autochtone qui était communautaire, paisible et puissante. Le drapeau du Mexique avec son aigle vainqueur du serpent - le ciel dominant la terre, l'esprit dominant la matière, l'homme dominant la femme - est un symbole approprié du patriarcat. Autrefois, la déesse oiseau-serpent était le centre, l'image principale de la divinité.


L'intégration de la vie et de la mort, du féminin et du masculin, de la matière et de l'esprit est sa signification ésotérique.


Sa réapparition en ce moment, cinq mille années après la descente d'Inanna dans les mondes inférieurs, est appropriée et significative.


L'intérêt actuel et l'attirance pour le chamanisme se produit parallèlement à l'émergence d'une spiritualité féminine.


Le mystère ancien du sang féminin revient une fois de plus à notre conscience.


La Déesse en tant que Mère du Tout est de retour, et j'espère que la Terre - son corps - sera guérie avec notre participation, nous ses enfants, avant que nous nous détruisions nous-mêmes."


Extrait de l'excellentissime article de Vicki Noble "Accouchement, sang menstruel et chamanisme"




8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout